mercredi 22 juillet 2015

Les Rocheuses, un dernier regard!

Je croyais n'avoir plus rien à dire ou plutôt à écrire, mais c'était avant d'avoir à retraverser les Rocheuses. Parce que...alors là, on réalise encore une fois la majesté et l'immensité de ces montagnes, on se sent tellement mais tellement petits!

La route trans-canadienne qui part de Vancouver n'a rien à envier à aucune autre route. Elle est belle, elle traverse de très belles contrées et ses images sont sans cesse renouvellées.

Mais c'est à partir de Revelstoke que le souffle commence a nous manquer. 

Tout d'abord à quelques kilomètres de l'entrée ouest, se retrouve une partie de forêt composée de cèdres géants. Une vingtaine de kilomètres plus loin, on retrouve sensiblement la même chose mais composée de pruches géantes. Ce phénomène est unique au monde. En effet, c'est le seul endroit sur terre où on retrouve un climat de "forêt humide" si loin de l'océan. Ce serait dû, selon le prof et confirmé par les panneaux explicatifs ( y'é bon mon homme!😀) au fait que les montagnes bloquent l'air chaud et l'humidité provenant du Pacifique qui retombe au sol, ce dont profite lesdits arbres.

Dans la Forêt de cèdres géants dans le Parc Revelstoke


Dans la Forêt de pruches géantes au Parc National des Glaciers 

Ensuite, les images se succèdent aussi incroyables les unes que les autres, ici, dans les Rocheuses,la route passe au cœur des montagnes, à tel point que le souffle nous manque.

Montagnes et route:

Route et montagnes

À Banff, nous prenons le Tunnel Village 1, camping sans service que nous connaissions déjà. Lors de notre passage, fin mai, celui-ci n'était malheureusement pas encore ouvert, nous avions alors pris le Tunnel 2 qui est aussi très bien.

Nous sommes allés marcher le long de la rivière Bow, fait un peu de "shopping" et pris un lunch sur la terrasse au second étage de la Banff Avenue Brewing.

On a pris le temps de prendre le temps, sans se presser...

Le long de la Bow:

Prendre le temps...

...de prendre le temps!
À la vôtre!




8 commentaires:

  1. En tout cas moi je ne trouve pas que vous n'avez plus rien à dire: un plausir de vous lire encore et de voir ces photos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci du compliment, je l'accueille et il me fait du bien!

      Supprimer
  2. Prendre le temps de prendre le temps, j'adore cette expression! Il faut aussi faire cela en voyage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement, nous n'avons pas pu appliquer cette maxime assez à notre goût, je pense que c'est quelque chose qu'on apprend au fur et à mesure des voyages. Si c'était à refaire, je pense que mon mari et moi on s'accrocherait les pieds plus souvent en Alaska et qu'on y passerait plus de 2semaines.

      Supprimer
  3. Prenez votre temps pour revenir...le temps est moche au Québes

    RépondreSupprimer
  4. Habituellement, la chaleur et le beau temps nous suivent...on verra!

    RépondreSupprimer
  5. Je découvre votre blog et je suis ravi par vos photos et commentaires. Je retourne donc dans le temps pour prendre le temps de bien vous lire.Merci. robidouxrejean.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour vos gentils commentaires. Ils sont plaisants à lire.

    RépondreSupprimer